Les pièges à éviter en matière d'épargne retraite

Le Plan Epargne Retraite, dispositif instauré en 2019 par la Loi Pacte est un dispositif attractif dont les nombreux avantages ont séduit plus de 1.5millions d’épargnants 2019.

Il existe toutefois des pièges à éviter pour que le produit soit réellement intéressant :
1- Les garanties prévoyance :

Le PER n’est pas qu’un outil financier. En effet il doit s’intégrer dans une optique de protection sociale de l’indépendant et sa famille.
Le PER doit donc embarquer des garanties essentielles qui vont s’adapter à chaque situation : Garantie de bonne fin, annuités garanties, réversion conjoint et enfants, clause bénéficiaire légale ou spécifique… autant dire que cela ne doit pas être en option et doit faire l’objet d’un conseil précis pour y voir clair.

2- Les frais cachés :

Frais de transfert important qui vous bloque si vous souhaitez changer d’assureur, frais sur les rentes versées dit frais d’arrérage, frais d’arbitrage… Il existe des différences importantes selon lescontrats et vous devriez les connaitre et les comprendre.

3-  Un profil de risque inadapté :

Les investissements que vous effectués pour capitaliser et vous constituer une retraite complémentaires doivent être en adéquation avec les besoins exprimés et avec le type d’investisseur que vous êtes : Prudent, vous ne souhaitez pas prendre de risques avec votre épargne et n’attendez pas des gains très importants.

Equilibre ou modéré, vous souhaitez faire fructifier votre épargne et acceptez qu’une partie de votre investissement soit sur des fonds permettant de générer de la performance mais vous ne souhaitez pas que cela soit sur l’intégralité de votre investissement. Vous visez un horizon de placement de moyen / long terme.

Offensif : Vous cherchez à optimiser votre placement et attendez du gestionnaire de contrat de faire fructifiez votre épargne. Vous acceptez la volatilité et savez que sur le long terme cela peut vous êtes profitable.