Focus sur les cas de déblocages anticipés du PER

Le PER dont l'objectif prioritaire est la constitution d'une retraite complémentaire s'inscrit dans une optique de long terme mais prévoit toutefois des cas de déblocage anticipé.

Sur sept cas de déblocage anticipé, 6 permettent de faire face à des situations personnelles ou familiales difficiles et constituent un levier de prévoyance important pour les dirigeants. 

La dernière possibilité de déblocage permet de participer au financement de sa résidence principale.

Les cas de déblocage anticipé

Au nombre de 7, les cas de déblocage anticipé vous permette de recevoir tout ou partie de votre épargne avant votre départ en retraite :

  • Invalidité du titulaire, de ses enfants, de son époux ou épouse ou de son partenaire de Pacs
  • Décès de l'époux ou l'épouse ou du partenaire de Pacs
  • Expiration des droits aux allocations chômage
  • Surendettement (dans ce cas, c'est la commission de surendettement qui doit faire la demande)
  • Cessation d'activité non salariée à la suite d'un jugement de liquidation judiciaire
  • Acquisition de la résidence principale

Zoom sur l'achat de la résidence principale

Qu'il s'agisse de l'achat de sa première résidence principale ou non, tout ou partie de son PER peut être débloqué pour vous permettre d'investir dans votre projet immobilier. 

En pratique dès que la vente est contractualisée vous pouvez faire la demande à l'assureur de votre souhait de débloquer tout ou partie de votre épargne retraite mais attention à la fiscalité du capital retiré et des intérêts qui dans certains cas peut limiter l'intérêt de la manœuvre. 

C'est pour cela qu'il est important d'anticiper et d'indiquer à votre conseiller votre volonté d'utiliser le PER pour financer un achat immobilier, la durée de placement et les choix financiers seront adaptés pour répondre à votre besoin.